Vendredi 10  juillet à 18 h- lecture à la Médiathèque

Jean-Gabriel COSCULLUELA, écrivain poète

Né en 1951 à Rieux-Minervois (Aude). Origines aragonaises (Pyrénées espagnoles). Après l'Aude, Montpellier, Les Cévennes, il vit maintenant en Haute-Ardèche. Professeur, puis conservateur des bibliothèques. Écrivain, traducteur de l’espagnol, éditeur (collections  Lettre Suit Jacques Brémond & Atelier des Grames,   et Espaces de peu Atelier des Grames). Textes de critique d’art. Nombreux textes dans des revues françaises et étrangères et sur des sites Internet. Textes traduits en espagnol, anglais, italien, corse. Nombreuses lectures publiques depuis trente ans.

Travaille avec des artistes : Jean Anguera, Jean-Gilles Badaire, Georges Badin, Janos Ber, José Manuel Broto, Guy Calamusa, Michèle Clancy, Anne Deguelle, Roger Dérieux, Michel Duport, Jean-Louis Fauthoux, Joël Frémiot, Liliane Giraudon, Francis Helgorsky, Christian Jaccard, Martine Lafon, Joël Leick, Catherine Liégeois, Robert Lobet, Jean-Luc Meyssonnier, Gaëtano Persechini, Serge Plagnol, Fabrice Rebeyrolle, Jacqueline Salmon, Anne Slacik, Christian Sorg, Gérard Truilhé, Anik Vinay…

Depuis L’Affouillé (1980) jusqu'à Encore (2011), publication de plus d’une trentaine de livres chez divers éditeurs livres courants et livres d' artistes): À Demeure, L’Amourier, à Passage, L’Art et la Manière, Atelier des Grames, Atelier du Hanneton, J. Brémond, Le Cadratin, Le Chassel, Comp’act, Fata Morgana,Filigranes, J.P. Huguet, Mains-Soleil, La Margeride, Méridianes, La Porte, Post-Rodo, Propos2, La Sétérée, Tarabuste, Trames, Voix d’Encre, Zéro l’infini…

Derniers livres parus : Un mot,  mendiant (éd.  Atelier des Grames / Jacques Brémond, 2009), Rouge passé lequel  (éd. Méridianes / Pierre Manuel, 2009 / 2010), Noirs dans la neige  (éd. Cahiers du Museur / A côté, 2010)  Musica callada   (éd. Livre pauvre / Daniel Leuwers, 2010), D’un retrait  (éd.Atelier des Grames, 2010), Nuidité du feu  (éd. Jean-Pierre Huguet, 2010), Partir, d'où, torrent  (éd. Le Cadran ligné, 2010), Sable, sable / Arena, arena (Atelier Catherine Liégeois, 2011), Tas (La Margeride, 2011), L'Envers (Le Cadratin, 2011), Le Pays d'en haut (éd. du Chassel, 2011), Une Conversation (éd. Trames, 2011),  Encore (éd. Mains-Soleil / Abbatiale d'Essômes-sur-Marne, 2012).

https://www.sitaudis.fr/Poetes-contemporains/jean-gabriel-cosculluela.php

Le langage de notre temps

- Nuidité du papier (éditions de Rivières, 2019), avec deux textes (un de Michel Butor et un autre de JG Cosculluela) avec des peintures d'Anne Slacik

 - Terre d'ombre (éditions Voix d'Encre, 2001)) avec des monotypes d'Anne Slacik,texte  écrit après la mort de son père, que bien des personnes ont connu à Rieux)

- S'amuïr (éditions La Passe du vent, 2019) autour de Paul Celan, avec des gravures de Gisèle Celan-Lestrange

Présentation d'ouvrages illustrés par Anne SLACIK

Drapeau anglais.jpg

Samedi 11  juillet à 17 h au château

Le langage contemporain dans la peinture, la poésie et la musique

lecture-concert-peinture  et vernissage de l’exposition d'Anne SLACIK

 avec Florentin GINOT, contrebasse

Textes 

D'où, la lumière , huit textes inédits dédiés à Anne Slacik,

Texte du catalogue pour l'exposition d'Anne SLACIK« Au Manoir des livres »

 Michel Butor à Lucinges en 2020 (Lucinges, près de la Suisse, est le village où vivait et travaillait l'écrivain)