Du 5 au 25 juillet  au château

 

Henry LARREGOLA, huiles

Vernissage le vendredi 5 juillet dès 18 h.

Entrée libre du vendredi au dimanche de 17 h à 19 h et tous les jours sur rendez-vous  : tél. 04 68 78 38 93

Peintre amoureux de la nature , Henry Larregola, de Saint-Nazaire d'Aude, exprime sur la toile toute sa connaissance de jardinier. Fruits et fleurs arborent couleurs et formes appétissantes de douceur dans un nuage diaphane de rosée du matin. «La nature morte» dit-on pour qualifier ce style de peinture, ici au contraire paraît bien vivante !

La dame-Jeanne, bonbonne en verre paillée, peinte dans un flou artistique très difficile à réaliser en peinture, reprend vie sur la toile et dans les mémoires.

Henry Larregola est un disciple de Marc Champieux dont les maîtres ne sont pas moins que Georges Braque, Cezanne et Picasso. Dix huit mois de formation dans l'atelier du célèbre peintre héraultais ont laissé une belle empreinte sur son oeuvre. 

L'artiste définit son style comme « une peinture paysanne » inspirée au quotidien par son extraordinaire jardin dont il partage la passion avec son épouse, complice avisée.

Il a été un des premiers peintres à exposer au château en 2002.

Drapeau anglais.jpg

Du 2 au 18 août  au château

 

Claudie CAPDEVILLE, aquarelles

Vernissage le vendredi 2 août dès 18 h.

Entrée libre du vendredi au dimanche de 17 h à 19 h et tous les jours sur rendez-vous  : tél. 04 68 78 38 93

Après des études de dessin aux Beaux Arts de Nîmes, Claudie Capdeville a choisi l’aquarelle  comme mode d’expression.

 Pendant de nombreuses années elle a su allier son métier de professeur de lettres et sa passion pour la peinture, réussissant très souvent à marier ces deux activités, illustrant avec ses élèves l’œuvre du grand poète régional Paul Pugnaud, faisant découvrir aux adolescents les liens qui unissent  littérature et peinture.

Pour elle l’aquarelle est sœur de la poésie (comme pour  Mallarmé qui réunissait chez lui en 1884 peintres et poètes). Tout l’art de l’aquarelliste, comme du poète, est d’interpréter le monde tel qu’il le conçoit ou tel qu’il voudrait être.

Pour créer il faut d’abord, à l’un comme à l’autre, une tension émotionnelle et le besoin de « dire ». Puis viendra le temps du travail, des « ratures », des esquisses recommencées…

Enfin l’artiste nous livre son œuvre, et les aquarelles de Claudie Capdeville nous offrent la fraîcheur première de la réalité telle que Claudie l’interprète, une réalité faite de douceur et de sensibilité dans des couleurs lumineuses et transparentes.

Plus que jamais on pourrait appliquer aux aquarelles de Claudie Capdeville ces mots de Marcel Proust : le charme de l’aquarelle « réside dans une sorte de métamorphose des choses représentées, analogue à celle qu’en poésie on nomme métaphore ».

Elle a exposé ses aquarelles au château dès 2000, puis de nombreuses fois, avec des cours hebdomadaires. Elle a été notre directrice artistique et à l'initiative de plusiuers expositions de grands aquarellistes comme Marie-Line Montécot et Ewa Karpinska de 2007 à 2013.

claudie-capdeville.com