Dimanche 11 septembre à 17h au château

Anne DEROUARD, soprano, Simon de GLINIASTY, baryton-basse

&  Natalia MEDVEDEVA, piano

 Concert lyrique

Anne DEROUARD

 

Diplômée d’un Master de musicologie à la Sorbonne, médaille d’or et Diplôme d’Etudes Musicales du Conservatoire National à Rayonnement Régional de Nice dans la classe d'Elizabeth Vidal, Anne Derouard a l’honneur d’être invitée à l’Académie Internationale de Villecroze par Dalton Baldwin et obtient une bourse pour le Festival de Bayreuth. 

Elle se perfectionne pendant 3 ans au Conservatoire de Moscou avant de rencontrer son coach américain Neil Semer qui a permis à sa voix de trouver son plein épanouissement. 

Elle voit son talent récompensé par plusieurs grands prix : Prix du Concours des Maîtres du Chant Français, Prix du Public et IIIème Prix du Concours International du Médoc, Finaliste du concours  du Bolchoï, Prix du Public et Ier Prix du Concours de l’Opéra de Bordeaux, Prix d’honneur et Ier Prix du Concours Les Musicales du Centre. 

Dès lors, sa carrière se développe et elle est engagée comme soliste dans de nombreux oratorios comme la Messe du Couronnement et les Vêpres Solennelles pour un Confesseur de Mozart, le Stabat Mater de Pergolèse, la Petite Messe Solennelle de Rossini, le Magnificat de Bach, le Requiem Ebraïco de Zeisl...dans des lieux prestigieux en France comme à l'étranger (Allemagne, Ukraine, Russie, Slovénie, Croatie, Lituanie, Italie…) 

Ses débuts à l'opéra sont remarqués dans Cosi fan Tutte de Mozart sous la direction d’Olivier Holt, puis elle se voit confier le rôle-titre d’Aïda de Verdi en Ukraine sous la direction de E.Deleu et chante le rôle de Brünnhilde dans la Walkyrie de Wagner sous la direction d'Alexandre Myrat. 

Invitée à la Philharmonie de Berlin pour chanter la 9ème Symphonie de Beethoven sous la direction de Seitaro Hishikawa, elle chante en tournée dans toute la France dans plusieurs productions d’Opéra Nomade et de l’Opéra de Clermont-Ferrand Le Barbier de Séville de Rossini et le rôle-titre de La Grande Duchesse de Gérolstein d’Offenbach dans lesquelles elle a reçu les éloges de la presse spécialisée et l’ovation du public.

 

Dernièrement elle était entre autres invitée par l’Opéra de Nuremberg (Allemagne) pour chanter le War Requiem de Benjamin Britten dirigé par Joana Mallwitz ainsi qu’à l’Opéra d’Erfurt pour ses grands débuts wagnériens dans le redoutable mais non moins remarquable rôle d’Ortrud dans Lohengrin sous la direction de Myron Michailidis, rôle pour lequel le public et la presse allemande lui ont réservé un accueil exceptionnel. 

L’Opéra d’Erfurt lui a confié le superbe rôle-titre d’Orleanskaya Deva (La Pucelle d’Orléans) de Tchaïkovsky pour le Domstufen Festspiel 2021.

L’opéra de Malmö (Suède) vient de lui offrir le fantastique rôle-titre de Turandot de Puccini pour la saison 2023-2024.

 En 2022 et 2023, elle sera à l’affiche de plusieurs festivals comme Les Théophanies dans le Minervois, en tournée avec l’orchestre d’Auvergne, ainsi qu’en récital à l’opéra de Clermont-Ferrand en collaboration avec le Centre Beaubourg.

Les capacités vocales hors du commun d’Anne Derouard et son talent de comédienne lui permettent d’aborder le grand répertoire français, allemand, italien et russe mais également de passer à des œuvres plus légères comme celles d’Offenbach, d’Oscar Strauss…ou bien aux standards de jazz.

DSC_9833.JPG
IMG_1297.PNG

Simon de GLINIASTY

Simon de Gliniasty étudie le chant au conservatoire de Paris dans la classe de jeunes chanteurs dirigée par Laurence Equilbey.

 

À sa sortie, il chante en soliste aussi bien le répertoire baroque avec l’orchestre de l’Opéra-Studio de Genève que le répertoire belcantiste avec l’ensemble Opéraction d’Elisabeth Vidal.

 

Sa tessiture chaude de baryton-basse lui permet de tenir le rôle d’Escamillo dans Carmen comme celui de Nilakantha dans Lakmé avec   la   troupe   d’Opéra    Bastide    à    Bordeaux.Il a tourné en 2009 dans le film-opéra de Grégoire Letouvet

« Surgir », nominé au festival de Locarno, dans le rôle principal aux côtés de Vincent Le Texier.

En 2011, l’académie Charles Cros récompense d’un coup de cœur le disque « Archipel des solitudes » dans lequel il interprète les lieder éponymes de François Leclère.

Sa connaissance du répertoire d’opéra du XXe siècle l’a amené ces dernières années à tenir les rôles de Wesener et Mary dans l’opéra Die Soldaten de Bern Aloïs Zimmermann avec l’ensemble Les Rugissants et le rôle d’Alaouddin dans Padmâvâti d’Albert Roussel dirigé par Marc Trautmann.

D’origine russe, il interprète régulièrement au cours de ses tournées de récital, les mélodies de Rachmaninov, Moussorgski et Tchaïkovski et s’apprête à enregistrer prochainement un deuxième disque de mélodies contemporaines chez Rejoyce Musique.

Natalia MEDVEDEVA

Née de parents russes, Natalia MEDVEDEVA commence des études de piano dès son plus jeune âge. Diplômée du Collège des Arts en 1992, elle bénéficie d’une formation au sein du Conservatoire Supérieur de Volgograd de 1996 à 2001.

En France, elle intègre le cursus de Sixième Exécution de piano de l’Ecole Normale de Musique de Paris, dans la classe de Germaine Mounier. Parallèlement, elle obtient un DESS de formation à « l’Art du Récital » à l’Université Paris III, Sorbonne Nouvelle, spécialisé dans l’interprétation des mélodies et des Lieder dans plusieurs langues européennes.

En 2006, elle obtient à l’unanimité le diplôme supérieur de musique de chambre de l’Ecole Normale de Musique de Paris.

Depuis 2007, elle se consacre à l’enseignement et à l’accompagnement au sein du Conservatoire de Montrouge et de la Schola Cantorum.

Elle accompagne les cours et les master-classes de nombreux artistes et professeurs : Jean-Pierre Blivet (chant), Nadine Denize (chant), Walter Kussner (alto), Wilfried Strehle (alto), Matthias Buchholz (alto), Garfield Jackson (alto).

Elle se produit régulièrement en tant qu’artiste de musique de chambre, notamment, au festival Classique au Vert au Parc Floral de Paris, au Théâtre de Fontainebleau, au festival des Grands Crus de Bourgogne, au Festival Imuse d’Enghien (Belgique) et dans de nombreuses salles de concert en France et à l’étranger.

Lauréate du Concours international d’Amsterdam avec la soprano Mélanie Gardyn, Natacha est fondatrice de l’Ensemble « Triptikh », lequel vient d’éditer un CD sur les musiques de films célèbres intitulé « Grand Écran » qui fait suite à une série de concerts devant un public enthousiaste.

Programme

« Il est un pays où mon rêve… »   Duo de RIP opérette de Robert Planquette.

 « Pleurez mes yeux, » Air de Chimène, Le Cid, Jules Massenet.

 « Quand la flamme de l’amour… »  Air de Ralph, La jolie fille de Perth, Georges Bizet.

 « Relevez-vous, jeune mortelle. » Jupiter et Baucis dans Philémon et Baucis, Charles Gounod.

« Ô ma lyre immortelle, »   Stances de Sapho, Sapho, Charles Gounod

 « Lakmé, ton doux regard se voile » Air de Nilakantha, Lakmé, Léo Delibes.

 « L’amour c’est une échelle immense… »  Pauline et le baron dans La vie Parisienne,  Jacques Offenbach.

 « D’amour l’ardente flamme », air de  Marguerite, La Damnation de Faust, Hector Berlioz.

 « Voilà donc la terrible cité. »  Air d’Athanaël, Thaïs, Jules Massenet.

Barcarolle Duo dans Les contes d’Hoffmann, Jacques Offenbach.

« Toujours ce rêve… » Air d’Hérode dans L’enfance du Christ, oratorio d’Hector Berlioz.

 « Ah! que j'aime les militaires ! »  air de La Grande Duchesse dans La Grande Duchesse de Gérolstein, Jacques Offenbach

 Youkali, mélodie de Kurt Weil.