Dimanche 23 juin à 17h 

en l'église de Rieux-Minervois

Ensemble vocal SOLI NITOREM

Constitué de six chanteuses, l’ensemble vocal Soli Nitorem explore le répertoire musical du moyen âge et aime ainsi mettre en valeur notre patrimoine architectural : Patricia Adam, Anne Quénard, Chantal Casals, Catherine Richard, Audrey Deloffre & Nadine Le Tihnh.

Grâce à des jeux de déplacements et à une mise en espace adaptés, les chants servent les différentes acoustiques du lieu invitant ainsi le spectateur dans un « décor » sonore.L’ensemble puise dans plusieurs manuscrits afin de proposer à l’auditeur un répertoire varié, des monodies aux motets en passant par le répertoire des troubadours.

Soli nitorem s’est produit dans le cadre de différents festivals (« Festival de Salinelles », « Les troubadours chantent l’art roman », « Festival International Lyrique et Médiéval du Vilar », …) et anime régulièrement les Journées nationales du patrimoine de notre région. L’ensemble a chanté dans divers lieux remarquables de la région (Abbaye de Valmagne, de Fronfroide, de Vignogoul, Cathédrale de Mende, de Maguelone, Prieuré de Gramont, Château de Cassan…).

Elles ont chanté dans l'église de Rieux en 2011

Programme

Victimæ paschali laudes (Conduit à deux voix bâti sur la séquence liturgique du dimanche de Pâques, Manuscrit du monastère de Las Huelgas - Burgos, Espagne, 14e siècle)

“ Dis-nous, Marie, qu'as-tu vu en chemin ?... ”

 

Vera vergena (Pèire Cardenal, 1180-1278, poète occitan, troubadour engagé et rebelle, qui dénonce les mœurs de son époque)

“ Vraie vierge Marie, vraie vie, vraie foi… ”

 

Isayas cecinit (Conduit à trois voix, Manuscrit de Wolfenbüttel, 13e siècle)

“ Un rameau sortira de la souche de Jessé et donnera fleurs et fruits… ”

 

Do way Robin / Sancta mater (Anonyme anglais, 13e siècle)

“ Sainte mère de grâce, étoile de lumière, fontaine de douceur… ”

 

O magne pater (Monodie, Hildegard von Bingen, 1098-1179, religieuse bénédictine et mystique allemande, connue également comme compositrice, femme de lettres, médecin et naturaliste)

“ O Père de grandeur qui nous a établis dans la plénitude… ”

 

Gloria laus (Hymne de procession, Manuscrit de Einsiedeln, Suisse, 11e siècle) “ À toi gloire, louange et honneur… ”

 

Breves dies (Rondeau, Manuscrit de Florence, 13e siècle)

“ Médite ce qu’est la vie, les brefs jours de l’homme… ”

 

Alle psallite (Motet à trois voix, Manuscrit de Montpellier, 13e siècle, conservé à la bibliothèque de la Faculté de médecine, une des sources les plus importantes de motets avec 345 compositions polyphoniques)

“ Alléluia ! ”

 

Lullay (Chant de Noël anglais issu du Manuscrit Ritson conservé à la British Library de Londres, 15e siècle)

“ Une mère douce et tendre gardait son petit enfant endormi ; elle était assise et chantait… ”

 

O beatum incendium (Johannes Ciconia 1370-1411, compositeur originaire de Liège et premier représentant de l'école “franco-flamande”)

“ O heureux embrasement, ô doux rafraîchissement que d’aimer le fils de Dieu… ”

 

Santa Maria, strella do dia (Chanson issue des Cantigas de Santa Maria, recueil rédigé en galaïco-portugais – langue du Moyen-Age commune au portugais et au galicien –pendant le règne du roi de Castille Alphonse X, dit El Sabio, 1221-1284)

“ Sainte Marie, étoile du jour, montre-nous le chemin… ”

 

Dilectus meus (Monodie anonyme du 13e siècle sur un texte du Cantique des cantiques)

“ Mon bien-aimé me parle, le temps de chanter est venu... ”

 

Quis dabit (Chant de déploration, Manuscrit du monastère de Las Huelgas, 14e siècle)

“ Qui donnera à mes yeux la source de larmes pour pleurer les fils tués de mon peuple…”

 

O mitissima (Motet à trois voix, Manuscrit de Montpellier, 13e siècle)

“ O douce Vierge Marie, lumière des lumières… ”

 

Pax in nomine Domini (Chanson de croisade, Marcabru, ≈ 1100-1150, troubadour gascon dont la poésie morale et satirique contraste avec sa lyrique chantant la nature, animaux et saisons)

“ Paix au nom du Seigneur… ”

 

Opus n° 257 (Composition de Françoise Choveaux, 2019, pour les 20 ans de l’association “ Les Théophanies ”) - Texte du troubadour Arnaud de Mareuil, 12e siècle :

Bèlh m'es quan lo vens m'alena

“ Elle m’est douce l’haleine du vent en avril…”

 

Annus novus (Manuscrit du Puy : office du nouvel an de la cathédrale du Puy-en-Velay, 12e - 13e siècle)

“ Pour le Nouvel An, tout le monde jeune ou vieux se réunit et fait résonner sa voix à l’honneur du chanteur… ”

 

Flavit auster (Conduit, Manuscrit du monastère de Las Huelgas - Burgos, Espagne, 14e siècle, texte marial inspiré du Cantique des cantiques)

“ Précieuse espérance, tu es comme un doux miel au palais de celui qui te rend grâce…”

 

Stella Maris nuncuparis (Manuscrit Old Hall, recueil de musique sacrée anglaise de la fin du 14e siècle)

“ Marie, étoile de la mer… ”

 

Sanctus (Manuscrit de Sainte-Marie de Zadar, Croatie, 13e siècle)

Iste confessor (Hymne à trois voix, Manuscrit d’Apt, 14e siècle, l’un des principaux témoins de l’activité musicale et de l’essor de la polyphonie à la cour des papes d’Avignon)

“ Voici le saint confesseur, hommage, honneur et puissance à celui qui gouverne l’univers… ”

Drapeau anglais.jpg