Dimanche 7 août à 17 h à l'église Ste Marie 

Les Douze figures de Marie - Musique mariale baroque

 

Ensemble Céladon - Paulin Bündgen

La littérature sacrée nous dresse un portrait de la Vierge Marie à la fois foisonnant et flou. Protéiforme, Vierge noire ou Madone, elle est aussi tour à tour mère aimante ou éplorée, épouse modèle ou reine glorieuse ; les litanies qui lui sont consacrées la nomment Rose mystique, Porte du ciel, Étoile du matin, Splendeur du monde ! Mais également Secours des Chrétiens ou Avocate des opprimés. Figure consolatrice, bienveillante, elle apporte réconfort et sécurité aux fidèles qui la louent.

 

Un nombre incalculable d’œuvres musicales lui a été consacré, aux formes et aux effectifs particulièrement variés.

 

Dans ce nouveau programme, les deux solistes de l’ensemble Céladon (Paulin Bündgen, contre-ténor et directeur artistique, et Caroline Huynh Van Xuan, orgue positif) se penchent sur la musique mariale pour voix et continuo dans l’Italie du 17ème siècle.

 

A travers leur sélection d’œuvres des compositrices et des compositeurs les plus illustres de la péninsule (Monteverdi, Strozzi, Leonarda, Grandi...), ils nous dévoilent, en 12 portraits, les facettes de Marie qui entrent en résonance avec leur propre sensibilité.

Création 2020 aux Baroquiales de Sospel (06)

                                                                     

                                                                                  avec le soutien de 

an evening hymn credit maxime brochier.jpg
SPEDIDAM-LOGO-2017.png
DSC_0009.jpg
Drapeau anglais.jpg

Paulin BÜNDGEN, direction & contre-ténor

 

Fondateur de l'ensemble Céladon, le contre-ténor Paulin Bündgen chante également au sein des ensembles la Fenice, Akadêmia, le Concert de l'Hostel-Dieu, Vox Luminis, Clément Janequin, les Paladins, Elyma, les Jardins de Courtoisie, Il Delirio Fantastico, Doulce Mémoire, les Traversées Baroques... Il se produit tant en France et en Europe qu'au Maroc, Etats-Unis et Asie.

A l'opéra, il a interprété les rôles de Pastore dans l'Orfeo de Monteverdi, Endimione dans la Calisto de Cavalli, Mercurio dans la Morte d'Orfeo de Landi, Cirilla dans Gli amori di Apollo e di Dafne de Cavalli. A ces occasions, il s'est produit dans des salles prestigieuses : le Théâtre du Châtelet, l'Opéra de Versailles, l'Opéra de Massy, la Salle Gaveau, la Cité de la Musique, l'Opéra de Rennes, l'Opéra de Reims, l'Arsenal de Metz, le Théâtre Royal de Namur, le Théâtre du Palais Royal de Liège, le Teatro Arriaga de Bilbao, le Teatr Wielki à Varsovi, le Grimaldi Forum à Monaco... Il a chanté en 2010 et 2011 le rôle d'Ottone dans l'opéra de Monteverdi l'Incoronazione di Poppea, avec l'ensemble les Paladins, sous la direction de Jérôme Corréas, dans la mise en scène de Christophe Rauck (opéras de Versailles, Reims, Angoulême, Rennes, Massy...).

Il a également participé à de nombreux spectacles mis en scène (Ai, Lemozis ! et Il était une Bergère avec l'ensemble Céladon ; Les Frasques du Capitaine le Golif avec le Concert de l'Hostel-Dieu ; Tea Time cheZ' Alice avec Boréades ; Viva Napoli, le Procès de Monteverdi et Mémoire des Vents du Sud avec Doulce Mémoire). Il a travaillé avec les metteurs en scène Alain Perroux, André Fornier, Philippe Vallepin, Jacques Chambon et Christophe Rauck.

Particulièrement attiré par les liens unissant la musique et la danse, il a eu l'occasion de travailler avec la Compagnie Ana Yepes, Il Ballarino de Bruna Gondoni, les Ballets de Monte-Carlo avec Jean-Christophe Maillot et Sidi Larbi Cherkaoui, la compagnie taïwanaise Han Tang Yuefu.

Passionné de musique contemporaine, Paulin Bündgen a créé de nombreuses oeuvres de Jean-Philippe Goude, Jacopo Baboni-Schilingi, Pierre-Adrien Charpy, Régis Campo, Bernard Carloséma, Jean-Pierre Sciau...

Sa discographie abondante (une vingtaine de disques) s'étend depuis les Rondeaux de Adam de la Halle à la création de «Aux Solitudes » de Jean-Philippe Goude, en passant entre autres par des oeuvres de Coprario, Bach, Desmarets, Scheidt, Cavalli, Guerrero, Haendel, de Sayve, Cazzati, Attaingnant, Scarlatti, Févin ou Pachelbel. Il enregistre pour Zig Zag Territoires, Ambronay, Glossa, K617, Arion, Ricercar, Deutsche Harmonia Mundi, Ici d'ailleurs... et a également composé l'album de musique électronique Etrange Septembre, édité en 2007 par Cynfeirdd.

Caroline HUYNH Van XUAN, orgue positif

 

Caroline Huynh-Van-Xuan commence ses études musicales au CNR de Lyon où elle obtient ses médailles dʼor à lʼunanimité dans les disciplines de clavecin, piano, musique de chambre et formation musicale.

Elle étudie ensuite au CNSMD de Lyon où elle obtient un 1er Prix de Clavecin mention très bien (classe de Françoise Lengellé) et un 1er Prix de basse continue mention « Très Bien avec les félicitations du Jury » (classe dʼYves Rechsteiner).

Elle bénéficie des conseils de Gustav Leonhardt, Christophe Rousset, Freddy Eichelberger, Pierre-Alain Clerc et Wieland Kuijken. Lauréate dʼune bourse Mécénat Musical Société Générale, elle étudie le clavecin avec Béatrice Martin à lʼEscola Superior de Musica de Catalunya (Barcelone, Espagne) et le Fortepiano à Milan en Italie avec Laura Alvini.

Caroline Huynh-Van-Xuan est titulaire du CA de Musique Ancienne et compose et arrange pour des compagnies de théâtre et de danse (comédies musicales), pour des illustrations musicales de dessins animés, et pour des ensembles instrumentaux et vocaux.

D’autre part, elle remporte le 2e prix du Concours International des Sacqueboutiers avec l’ensemble l’Intesa Musicale et crée le Duo Carl Philip avec le claveciniste Diego Fernandez.

En 2012, elle intègre l’ensemble Les Plaisirs des Muses dirigé par Cécile Désier, avec laquelle elle joue dans des programmes consacrés à J.S. Bach et W.A. Mozart.

Elle est soutenue par l’Adami pour son intérêt pour la musique de clavier médiéval.

Elle se produit entre autre avec Guillemette Laurens, Patrick Cohen-Akenine, Patricia Petibon, James Bowman, Howard Crook, Jean Tubéry (ensemble La Fenice), Carlos Mena, Michel Verschaeve, William Dongois, Paul Agnew, Le Concert de lʼHostel Dieu, le Choeur Arsys dirigé par Pierre Cao et l’Orchestre des pays d’Auvergne sous la direction d’Arie Van Beck et dans différents festivals tels que « Musica » à Strasbourg, « Bach en Combrailles », »Les vendredis baroques », « Les Folles Journées de Nantes », Ambronay, le festival du Vieux Lyon, Verona (Italie), le Festival Renaissance de Bar le Duc….